RETOUR DU REFOULÉ ANTISÉMITE ?

RETOUR DU REFOULÉ ANTISÉMITE ?

Moi : Le vieux fantasme du « judéo-bolchevisme » source de tous les malheurs du pays, a resurgi en pleine campagne électorale chez certains partisans de François Fillon. Le candidat a réagi en condamnant vigoureusement, mais l’épisode laisse songeur.

— Racontez-nous cela, s’enquiert la Marquise.

— Voici l’affaire : Le Figaro a diffusé sur internet samedi 11 mars l’information suivant : « Les Républicains ont diffusé vendredi sur Twitter un dessin d’Emmanuel Macron représenté en banquier au nez crochu sous influence soviétique. Le parti a retiré le visuel, s’est excusé et François Fillon a réclamé samedi soir des sanctions. »

— C’est tout ?

— Pas tout à fait. Il y a un commentaire en forme de justification un peu alambiquée : « Censé incarné l’offensive de la droite contre Emmanuel Macron, un visuel diffusé vendredi sur le compte Twitter des Républicains a provoqué l’indignation des internautes. En représentant Emmanuel Macron en banquier en haut de forme et au nez crochu, faucille soviétique en main, le parti de François Fillon voulait dénoncer son passé dans la finance et les nombreux ralliements venus de la gauche, notamment de l’ancien premier secrétaire du Parti communiste, Robert Hue. Mais les internautes y ont vu une ressemblance avec les caricatures antisémites des années 30.

« Pour éviter toutes polémiques inutiles, nous retirons notre dernier visuel. En aucune manière nous n’avons voulu heurter par la caricature», a écrit le parti sur Twitter après avoir retiré le premier visuel, remplacé par un second où la caricature du dessinateur Xav a été remplacée par une photo d’Emmanuel Macron.

« Il n’y avait aucune volonté de faire référence à l’ambiance des années 30 », jure l’entourage de Bernard Accoyer, le secrétaire général des Républicains. « Xav est un caricaturiste qui œuvre souvent pour nous », précise-t-on encore du côté de la rue de Vaugirard. Quant au nez prononcé d’Emmanuel Macron sur la caricature, LR se défend de tout insinuation : « C’est son physique, il a quand même un nez très prononcé ».

— Cette justification est effectivement un peu tirée par les cheveux et ne convaincra pas grand monde, dit la Marquise. Et Fillon a été bien inspiré de ne pas attendre pour condamner. Mais il aura du mal à convaincre les électeurs qu’il a rompu les ponts avec les anciens des groupes activistes nostalgiques de l’Algérie française et de Pétain, sinon de Maurras et de Hitler —, qui gravitent dans sa garde rapprochée.

2 Commentaires
  • Etchebeheïty
    Posted at 19:43h, 14 mars Répondre

    Si c’est volontaire, c’est odieux. Si ce ne l’est pas, comment ce dessinateur peut-il ignorer les caricatures des années 30 ? Une bouffée de jalousie envers le beau Macron l’aurait-il rendu amnésique ? Je ne crois pas que cette hypothèse pourrait lui valoir l’indulgence de la Marquise,trop fine mouche pour s’en laisser conter !

  • Jean-Christophe saladin
    Posted at 19:49h, 14 mars Répondre

    Il est difficile de penser que ce n’est pas volontaire de la part du dessinateur, tant l’imagerie est fidèle au modèle. Il est tout aussi difficile d’imaginer que les responsables de la publication n’aient rien vu.

Post A Reply to Etchebeheïty Cancel Reply

%d blogueurs aiment cette page :