PARLER, MAIS À QUELLE HEURE ?

PARLER, MAIS À QUELLE HEURE ?

L’autre matin, l’humoriste Nicole Ferroni a fait une observation fort judicieuse dans son billet sur France-Inter.

La Marquise : Je l’ai entendue, elle a parlé de l’excision et du Parlement européen. J’avais un peu de mal à suivre car elle parlait avec un débit de mitrailleuse.

Moi : Mais le sujet était d’importance.

La Marquise : Elle a dit que les députés européens avaient prévu d’en débattre à 23 h.

Moi : C’est-à-dire à l’heure où ils dorment ou sont déjà rentrés chez eux.

La Marquise : Autant dire un débat fantôme annoncé. Peut-être pour se donner bonne conscience en disant « Vous voyez, nous en avons parlé ».

Moi : C’est un piège ancien dans les conférences — surtout en France où l’on n’ose pas couper la parole aux orateurs qui dépassent leur temps. Il ne suffit pas d’avoir la parole. Encore faut-il avoir des auditeurs.

La Marquise : Le coup est classique. On donne d’abord la parole aux plus prestigieux, et les miettes aux derniers.

Moi : J’ai assisté plusieurs fois au triste gag du dernier intervenant à qui le président accordait charitablement dix minutes pour résumer son intervention (au lieu des 45 minutes prévues), alors que la salle était déjà presque vide (ils avaient faim, ils avaient sommeil, ils ne voulaient pas rater le dernier train).

La Marquise : Si je résume, le grand débat européen sur l’excision n’est pas encore vraiment à l’ordre du jour.

2 Commentaires
  • Etchebeheïty
    Posted at 16:51h, 19 février Répondre

    N’auriez-vous pas remarqué, Marquise, qu’il s’agit davantage aujourd’hui de s’attaquer aux lourdauds qui s’imaginent qu’une femme dans leur chambre est une femme dans leur lit ? Serait-ce parce que l’excision est pratiquée par les femmes, auxquelles il est devenu très malséant de faire des reproches que l’on s’en préoccupe moins ? A quand le “me too” des femmes excisées et le “balance ton exciseuse” ?

  • La Marquise
    Posted at 17:40h, 19 février Répondre

    Cela me paraît absolument juste. Vous devriez proposer ce “hashtag” à l’OMS et autres organisations féministes militantes (FEMEN ?)

Ecrire un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :