OUI, VOTRE HONNEUR !

OUI, VOTRE HONNEUR !

Les Sirènes qui annoncent régulièrement la fin de notre belle langue française ont découvert avec consternation que, dans les audiences des tribunaux, de nombreux prévenus ou témoins s’adressent aux juges en les qualifiant de « Votre Honneur ! »

— Il ne faut pas ? demande innocemment la Marquise.

— Non, il ne faut pas ! Il faut dire : « Madame ou Monsieur la (ou le) juge ou la présidente (ou le président). »

— Sapristi, c’est bien sûr ! Mais pourquoi diable disent-ils « Votre Honneur » ?

— Parce que, expliquent nos Sirènes, ils ont trop regardé les séries télévisées américaines ou anglaises, notamment Prison break dans lesquelles les prévenus s’adressent au juge en disant : « Your Honour ! » comme l’exige la tradition britannique.

— Si je comprends bien, notre tradition nationale serait en train d’être phagocytée par une tradition concurrente, mais finalement de même langue, puisque l’honour britannique n’est autre qu’une importation de l’honneur français par le truchement des Plantagenêt.

— Alors, où est le mal ? Quintilien assurait, dit-on, que l’étalon de l’élégance de la langue, c’est l’usage.

— Nos juges n’aiment peut-être pas être pris pour des Américains.

Pas de commentaire

Ecrire un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :