LE FANTÔME DE PÉPÈRE

LE FANTÔME DE PÉPÈRE

Que viens-je de lire dans le journal, s’exclame la Marquise ! L’hologramme de Jean-Luc Mélenchon ne serait pas un véritable hologramme, mais un « fantôme de Pepper » — et non pas de Pépère, comme vous l’avez méchamment écrit !

Moi : Ce n’est pas méchanceté, c’est seulement mon goût irrépressible pour les calembours, qui m’a déjà valu pas mal d’inimitiés féroces.

Elle : Il semble que vous partagez ce goût avec Mélenchon, qui s’est fait des ennemis pour la même raison.

Moi : Avouez qu’en son temps, le « capitaine de pédalo » était une trouvaille.

Elle : J’avoue, mais la dérision ne doit pas remplacer la critique constructive, surtout en politique.

Moi : Absolument d’accord ! Mais revenons aux « fantômes » que Mélenchon présente simultanément dans six villes différentes pour son meeting. C’est assurément une trouvaille de campagne électorale, que ses concurrents doivent lui jalouser.

Elle : Seul bémol, l’orateur manque un peu de présence physique.

Moi : Si le public est acquis d’avance, ce n’est pas trop grave. C’est comme pour les présentateurs de la météo à la télévision : ils regardent la ligne d’horizon alors que la carte défile derrière eux.

Elle : Faut-il entendre là une critique sournoise ?

Moi : Jamais de la vie ! Qu’allez-vous imaginer, ma chère ?

1 Commentaire
  • la fidèle suiveuse
    Posted at 17:47h, 22 avril Répondre

    Mouai…. Je ne suis pas très convaincue de l’intérêt de cette “trouvaille”. Mais certains candidats auraient pu s’en inspirer pour créer des participants à leurs meetings au lieu de devoir cacher les chaises vides par des rideaux ! Je suppose que l’on n’y aurait vu que du feu sur les photos !
    En tout cas rien ne vaut une présence en chair et en os et quelqu’un qui vient “mouiller sa chemise”,

Ecrire un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :