DÉCRYPTAGE

DÉCRYPTAGE

— Avez-vous remarqué, me demande la Marquise, ce curieux tic des journalistes qui, depuis quelques années, parlent de décryptage à propos de tout et de rien ?

Moi : Disons à propos de tout ce qui demande explication.

Elle : Alors, ne pourrait-ils pas tout simplement dire « explication » ? Explication du dernier scrutin, du réchauffement climatique, du djihadisme, etc.

Moi : C’est que « décryptage » est un mot grec, ou tout le moins qui en a l’air (kruptos veut dire caché en grec). Cela fait « profond ».

Elle : Quitte à prendre un vrai mot grec, il y aurait « apocalypse » qui est le dévoilement des choses cachées. Cela aurait une certaine allure, mais les chrétiens y verraient une allusion au Jugement dernier.

Moi : De fait, en disant « décryptage » au lieu d’ « explication », ils laissent entendre qu’il existe des choses qui ne sont pas compréhensibles par un non-initié.

Elle : Eh oui, il y a de la science occulte là-dessous.

Moi : Une explication est l’analyse d’un enchaînement de causes et d’effets, supposé compréhensible par chaque citoyen. Un décryptage, en revanche, suppose que la réalité est écrite en langage codé.

Elle : d’où la nécessité de faire appel à un « spécialiste », sorte de mage initié aux causalités cachées au commun des mortels.

Moi : Du coup, le spécialiste pourra aligner des affirmations abstruses pour faire croire qu’il est très savant, alors qu’il n’en sait guère plus que vous et moi.

Elle : C’est aussi une façon, pour les journalistes, de donner la parole à d’autres pour éviter d’avoir eux-mêmes à se creuser la cervelle.

Moi : Ou bien : « Moi, je ne sais pas, mais mon grand frère (mon papa ?) est très savant ! »

2 Commentaires
  • Etchebeheïty
    Posted at 19:06h, 13 juin Répondre

    Tic pour tic, moi je suis agacée chaque fois que l’on parle d’une personne “en capacité” de faire quelque chose. On le dit beaucoup pour les hommes politiques en ce moment. Je ne peux pas m’empêcher de voir un bocal qui se remplit et ça me rappelle d’odieux problèmes de maths !

  • Doctor Saladinus Parrhisiensis
    Posted at 10:22h, 14 juin Répondre

    Il est difficile de ne pas partager votre agacement, ma chère. Il y a aussi le fameux “en charge de” au lieu de “chargé de” et tant de pseudo-anglicismes (pour faire “américain” ?)

Post A Reply to Doctor Saladinus Parrhisiensis Cancel Reply

%d blogueurs aiment cette page :