AMENER DE L’AIR, SÉGOLÈNE ?

AMENER DE L’AIR, SÉGOLÈNE ?

— Vous direz que je m’acharne, chère Marquise, mais tout de même, elle exagère !

— Qui ?

— Notre ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat.

— Qu’a-t-elle encore dit ?

— Pour soutenir la candidature d’Emmanuel Macron à la présidentielle, elle a dit qu’il amenait de l’air à la vie politique !

— Grands dieux ! Elle aurait au moins pu dire qu’il apportait de l’air.

— Rappelez-vous qu’elle a été ministre déléguée à l’Enseignement scolaire pendant trois ans dans le gouvernement Jospin. Donc très sensible à la question de l’élégance de la langue. On amène quelque chose qui marche. Le reste, on l’apporte. C’est ce qu’enseignait mon institutrice.

— C’est vrai. Cependant, apporter de l’air, ce n’est pas terrible non plus !

— Alors, il faut peut-être se demander ce qu’apporte Macron. Mais c’est un autre débat.

Pas de commentaire

Ecrire un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :