180 SECONDES

180 SECONDES

— D’accord, Marie-Charlotte est effectivement brillante et intelligente, et jolie, ce qui ne gâche rien. J’ai remarqué qu’elle applique la méthode des 3 temps du discours bref que vous préconisez dans vos livres. Mais n’a-t-elle pas quelques défauts ?

— Si, bien sûr, elle en a. Vous avez raison, Marquise, nous sommes là pour travailler et pas seulement pour nous extasier devant la performance. Alors, je vous demanderai d’observer un défaut minuscule que notre oratrice devrait corriger.

— Lequel ?

— Elle a une petite tendance à manger ses mots. Souvent, on n’entend pas la dernière syllabe de ce qu’elle dit. Je pense qu’elle devrait prendre des respirations plus profondes. Cela lui donnerait un débit de parole plus tranquille, donc plus efficace, avec des pauses légèrement plus longues.

— Mais elle dirait moins de choses ?

— Peut-être, mais on les écouterait avec plus d’attention.

Pas de commentaire

Ecrire un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :